Scanner

Le scanner est un moyen d’imagerie médical qui utilise les rayons X et qui permet des reconstructions informatiques en 2D et en 3D. Il fait partie de l’imagerie en coupe. Il évite la superposition des images des organes et éléments anatomiques observée en radiographie.

Les indications du scanner

Il y a de nombreuses indications pour cet examen :

Troubles de la démarche (suspicion de hernie discale), convulsions, paralysie de la face ou des membres, troubles neurologiques divers…

Dysplasie des coudes, fractures complexes, affections articulaires diverses…

Recherche d’une masse dans un organe, bilan d’extension (recherche de métastases), exploration de la position et de l’environnement d’une tumeur pour préparer la chirurgie

Recherche de shunt hépatique ou d’autres malformations vasculaires, thrombose…

Recherche d’insulinome (tumeur du pancréas), recherche de malformation urétérale, exploration d’anomalies sur des organes abdominaux…

Exploration des oreilles (externes, moyennes et internes)

Visualisation des différentes structures thoraciques, notamment pulmonaires, et des cavités nasales

Les différentes séquences réalisées pendant l'examen

Images conventionnelles, séquences dynamiques, séquences vasculaires, myéloscanner, arthroscanner, uroscanner, lymphangioscanner. Découvrez les détails des différentes techniques ci-dessous :
Scanner à Vétocéane

Images conventionnelles avant et après injection de produit de contraste

Il s’agit de réaliser plusieurs séries d’image d’une même région dans le temps après l’injection d’un produit de contraste. Ces séquences complémentaires sont indiquées pour voir certaines lésions (ex : insulinome) et pour aider à la caractérisation de masse (masse bénigne ou cancéreuse).

Elles permettent de voir particulièrement les vaisseaux sanguins. Pour cela, les images sont prises au moment où le produit de contraste passe le plus dans le réseau vasculaire choisi. Des reconstructions en 3D sont ensuite possibles. 

Du produit de contraste est injecté autour de la moelle épinière avant la réalisation du scanner. Les contours de la moelle épinière sont ainsi soulignés. 

Du produit de contraste est injecté dans une articulation. Cela permet de distinguer certaines structures anatomiques trés fines et de rechercher de petites lésions (ex : lésion méniscale ou ligamentaire).

Du produit de contraste est injecté par voie veineuse. Celui-ci est ensuite éliminé par les reins dans les urines. Les voies urinaires sont ainsi mieux visibles. Nous pouvons être amenés à réaliser ces séquences pour rechercher une malformation urétérale ou une rupture urétérale par exemple

Le but est de visualiser les vaisseaux lymphatiques principaux grâce à l’injection de produit de contraste dans un nœud lymphatique sous contrôle échographique. Cette examen peut être réalisée pour l’exploration des chylothorax.

Comment se passe l'examen ?

Scanner à Vétocéane

Tarifs

Un devis détaillé vous sera toujours proposé en consultation. Il ne peut être émis qu’à l’issue de la consultation de votre animal par notre équipe, afin de déterminer l’ensemble des examens nécessaires/recommandés au cas par cas.

L'équipe en charge de votre animal :

Dre Josens, vétérinaire, CEAV de Médecine Interne, Ancien Interne, Assistante et Chargée de consultation en Imagerie Médicale des Ecoles (ONIRIS, CHUVA), Cheffe de service d’Imagerie médicale

Dre Plourin, vétérinaire, CEAV de Médecine Interne, EPU de Résonnance Magnétique Nucléaire

Dr Ernault, vétérinaire, ancien interne de l’école vétérinaire de Toulouse, assistant en imagerie médicale

Le service d'imagerie recrute !